Tout savoir sur les luttes de sumos

Publié le : 20 septembre 20228 mins de lecture

Le sumo est un sport traditionnel japonais qui est devenu populaire dans le monde entier. Les lutteurs de sumo sont appelés sumotori et sont connus pour être très grands et forts. Le sumo est une forme de lutte où les lutteurs doivent essayer de faire tomber l’adversaire à l’aide de techniques spéciales. Les lutteurs de sumo portent un petit short appelé mawashi et s’entraînent très dur pour être les meilleurs. Il y a deux types de luttes de sumo : les luttes de tournoi et les luttes exhibitionnistes. Les luttes de tournoi sont les plus importantes et ont lieu plusieurs fois par an. Les lutteurs exhibitionnistes sont des lutteurs qui ne font pas partie des tournois, mais qui font des spectacles pour le public. Le sumo est un sport très ancien et on pense qu’il a été créé au Japon il y a plus de 2000 ans. Les premières luttes de sumo étaient probablement des cérémonies religieuses où les lutteurs essayaient de plaire aux dieux. Aujourd’hui, le sumo est un sport très populaire au Japon et dans le monde entier. De nombreux lutteurs de sumo sont devenus célèbres et ils gagnent beaucoup d’argent. Les lutteurs de sumo les plus célèbres du monde sont probablement le Japonais Asashoryu et l’Américain Akebono.

Qu’est-ce qu’un sumo ?

Le sumo est une forme de lutte traditionnelle japonaise qui oppose deux lutteurs. Le but du jeu est de faire sortir l’adversaire du cercle ou de le faire tomber. Les lutteurs sont vêtus de culottes courtes et de ceintures colorées, et s’affrontent à mains nues. Le sumo est l’un des sports les plus populaires au Japon, et il existe de nombreuses écoles de sumo dans le pays. Les lutteurs de sumo sont très respectés au Japon, et ils jouissent d’une certaine célébrité. Le sumo est une lutte très physique, et les lutteurs doivent s’entraîner très dur pour réussir. Les lutteurs de sumo sont soumis à un régime très strict, et doivent suivre un régime alimentaire spécial. Le sumo est une lutte traditionnelle japonaise très ancienne, et il existe de nombreuses règles et coutumes qui régissent le sport. Le sumo est un sport très populaire au Japon, et les lutteurs de sumo jouissent d’une certaine célébrité.

Les règles du sumo

Le sumo est un sport très ancien qui est pratiqué au Japon depuis des siècles. Les règles du sumo sont très strictes et toutes les luttes sont organisées selon un code très précis. Les lutteurs de sumo portent un kimono traditionnel et doivent respecter de nombreuses règles d’étiquette. Les luttes de sumo se déroulent dans un cercle appelé dohyo et les lutteurs doivent tenter de pousser ou de faire tomber leur adversaire hors du cercle. Les luttes de sumo sont très spectaculaires et les lutteurs sont très respectés au Japon.

L’histoire du sumo

Le sumo est une forme de lutte traditionnelle japonaise. Il est considéré comme un sport national au Japon. Les lutteurs de sumo sont appelés «rikishi». Le sumo est censé avoir commencé au Japon au VIIIe siècle comme une forme de danse religieuse. Les lutteurs étaient alors appelés «tsukisashi», ce qui signifie «pousser les pieds». Le sumo a été codifié au XVIIIe siècle. Les règles du sumo ont peu changé depuis lors. Le sumo est l’un des sports les plus anciens et les plus codifiés au monde. Les lutteurs de sumo sont divisés en deux catégories: les lutteurs professionnels, appelés «sekitori», et les lutteurs amateurs, appelés «rikishi». Les lutteurs professionnels sont classés en fonction de leur succès dans les tournois. Les lutteurs amateurs sont classés en fonction de leur âge et de leur expérience. Les lutteurs professionnels gagnent leur vie en luttant dans les tournois et en donnant des spectacles. Les lutteurs amateurs luttent pour le plaisir et l’honneur. Le sumo est l’un des sports les plus populaires au Japon. Les tournois de sumo attirent des milliers de spectateurs. Le tournoi de sumo le plus important est le «basho», qui a lieu deux fois par an. Les lutteurs de sumo sont célèbres au Japon et dans le monde entier. Le sumo est également populaire en Amérique du Nord, en Europe et en Australie.

Les lutteurs de sumo

Le Japon est un pays riche en traditions et en culture. L’un de ses plus anciens sports est le sumo, une des traditions du Japon les plus connues dans le monde. Les lutteurs de sumo sont très respectés au Japon et ont un mode de vie très spartiate. Le sumo est une lutte à mains nues qui se déroule sur un cercle de sable. Les lutteurs doivent pousser ou faire tomber leur adversaire hors du cercle. Le sumo est une lutte très technique et les lutteurs doivent être très forts et agiles. Les lutteurs de sumo sont divisés en six catégories en fonction de leur poids. Les lutteurs les plus lourds peuvent peser plus de 150 kg. Les lutteurs de sumo sont vêtus d’un pagne appelé mawashi. Le mawashi est en coton et est enroulé autour de la taille et des hanches des lutteurs. Les lutteurs de sumo doivent suivre un régime très strict et ne doivent manger que du riz et des légumes. Ils doivent également boire beaucoup d’eau. Les lutteurs de sumo passent beaucoup de temps à s’entraîner. Ils s’entraînent six jours par semaine et ont des séances d’entraînement très intenses. Les lutteurs de sumo ont un entraîneur appelé oyakata. Les oyakata sont des anciens lutteurs de sumo qui ont pris leur retraite. Ils sont responsables de l’entraînement et de la discipline des lutteurs de sumo. Les lutteurs de sumo sont très respectés au Japon. Les lutteurs de sumo les plus célèbres sont souvent invités à des événements officiels et à des cérémonies. Les lutteurs de sumo ont un mode de vie très simple et ne possèdent pas beaucoup de choses. Les lutteurs de sumo vivent dans des maisons appelées heya. Les heya sont généralement situées dans des quartiers défavorisés de Tokyo. Les lutteurs de sumo partagent leur chambre avec d’autres lutteurs et ne possèdent pas de meubles. Ils dorment sur des matelas de paille et se lavent dans des bains communs. Les lutteurs de sumo doivent respecter de nombreuses traditions. Par exemple, ils doivent se couper les cheveux et se raser le crâne. Les lutteurs de sumo doivent également se purifier avant chaque combat en se frottant les corps avec de la poudre de sable. Les lutteurs de sumo doivent respecter les oyakata et les aînés. Les lutteurs de sumo doivent également respecter le shintoïsme, la religion principale du Japon.

Le sumo aujourd’hui

Le sumo est un sport qui a longtemps été considéré comme l’apanage des seuls Japonais. Pourtant, aujourd’hui, le sumo est pratiqué dans de nombreux pays à travers le monde. Les lutteurs de sumo sont extrêmement respectés au Japon et la compétition est très suivie par les fans. Les lutteurs de sumo sont soumis à un régime très strict et doivent suivre un entraînement physique rigoureux. La plupart des lutteurs de sumo sont d’origine japonaise, mais on compte de plus en plus de lutteurs d’origine étrangère dans les compétitions. Certains lutteurs de sumo ont même été admis dans les plus prestigieux tournois, comme le tournoi de grand championnat de sumo. Le sumo est un sport qui a de plus en plus de succès à travers le monde et qui attire de plus en plus de fans.

4

Plan du site